Philippe Besson par Garoupe

Le choix du bouc-émissaire Dans cette collection où le choix du thème est laissé à l’auteur, Philippe Besson a décidé de nous parler du premier patient atteint du sida. Premier ? Pas vraiment. Le premier nom livré à la vindicte populaire par les médias fut celui de Gaëtan Dugan. Il fut relié à une quarantaine de victimes parmi les 250 premières recensées aux Etats-Unis. Pourtant, s’il fut le premier « visage » du sida comme le démontre judicieusement Philippe Besson, il n’est certainement pas la première victime du VIH. Il est celui par lequel le drame fut découvert au grand jour, celui par qui le scandale arriva. Il fut d’autant plus aisé de le montrer du doigt et de le livrer en pâture au grand public que l’Amérique des années 80 est celle de Reagan : bien pensante, prônant l’image d’une Amérique (et donc des américains) forte, conservatrice… le fait qu’une épidémie frappe prioritairement, pensait-on à l’époque, les homosexuels, les toxicomanes et les noirs pouvait presque passer pour une bénédiction pour les républicains les plus durs qui y voyaient alors la main de Dieu punissant les pauvres pêcheurs. Au-delà de la stigmatisation indéniable engendrée par les premières populations victimes (avant…

Philippe Besson à France Inter

Philippe Besson part à la recherche du premier malade du sida dans son livre “Patient zéro”. Philippe Besson est l’invité du Mag de L’été pour nous raconter une toute autre histoire non moins passionnante, celle du premier malade du sida. En suivant un à un les indices qui l’ont mené au cœur des années 1980 pour la rédaction de son livre Patient zéro (Editions Steinkis), Philippe Besson donne à entendre un récit passionnant, entre grande Histoire et histoires personnelles entre-croisées. https://www.franceinter.fr/emissions/le-mag-de-l-ete/le-mag-de-l-ete-11-aout-2016

Philippe Besson : “Le patient zéro”
Actualité , Auteurs , Cover , Éditions Incipit / mars 16, 2016

On a longtemps soupçonné Gaëtan Dugas, un steward canadien, d’avoir été le premier homme à transmettre le sida : il était homosexuel et aimait les nuits fauves. Mais d’autres avaient contracté la maladie avant lui. Qui fut le premier, alors ? Philippe Besson redonne vie aux merveilleuses années 1980, juste avant l’hécatombe. Et nous livre une partie de la réponse. (Editions Incipit – Steinkis/Prisma – sous la direction de Bertil Scali).