Justine, parisienne de 19 ans éprise de liberté, refuse de se soumettre aux lois qui régentent la capitale en cet été 1940. Chaque nuit, la jeune fille brave le couvre-feu pour aller danser à La Discothèque, première boîte de nuit clandestine, jusqu’à se sentir, enfin, vivante. Elle rejoint ainsi le mouvement zazou et ses fans