Nicolas Rey, par Patrick Besson (Le Point)

Avec son nouveau livre “Des nouvelles de l’amour”, l’écrivain Nicolas Rey confirme son talent pour brosser un tableau de notre époque. Le nouveau livre de Nicolas Rey a paru pendant la foire aux élections primaires, présidentielle et législatives qui eut lieu dans notre pays entre l’hiver 2016 et le printemps 2017, série télé ayant capté toute l’attention des Français grâce à ses nombreux et incroyables rebondissements. Quelques bons textes en ont alors profité pour se retirer des médias afin de faire jouir en catimini des lecteurs isolés, voire apolitiques. J’ai lu Des nouvelles de l’amour (La Martinière, 16 €) entre la réception de Vladimir Poutine à Versailles par Emmanuel Macron et le discours de politique générale d’É… (suite)

Nicolas Rey dans Le Figaro Magazine
Actualité , Nicolas Rey / juin 19, 2017

L E  L I V R E  D E  F R É D É R I C  B E I C B E D E R NICOLAS REY : ATTENTION FRAGILE Nicolas Rey a connu un léger passage à vide. En 2010, il en a fait un livre, qui portait ce titre. C’est alors qu’il a changé. Auparavant, il semblait avoir toujours vingt ans, il publiait des petits romans légers, des histoires de bitures avec des jolies filles. Bref, c’était le bonheur. Ce truc ne dure pas longtemps mais on s ‘ en aperçoit trop tard, quand il s’est envolé. A partir de 2010, Rey s’est transformé physiquement. Ses cheveux ont blanchi. Il a un peu grossi, parce qu’il a arrêté de boire. Depuis, Nicolas Rey semble avoir toujours quarante ans et raconte la vie d’un alcoolique dépressif, abandonné par sa femme, sauvé par ses enfants. Les étapes de la vie d’un romantique sont immuables depuis Alfred de Musset : jeunesse fougueuse, premières déceptions, débauche destructrice, solitude désabusée, fin arrière. Nicolas Rey a affronté chacune des stations de son chemin de croix avec le même flegme. Il sait condenser sa tristesse en phrases lapidaires qui sont autant de flèches empoisonnées,…

Nicolas Rey dans Marie Claire
Actualité , Nicolas Rey / juin 19, 2017

Des nouvelles de l’amour de Nicolas Rey. Ces nouvelles sont comme des flashs, elles éclairent un élan affectif, un plan sexe, une rupture. Champ: les amours dans tous leurs états; mais aussi les amis, la famille. But: aimer, bien ou mal, comme on peut. Et chaque fois dire (bien) l’essentiel en quelques mots. Ed. de La Martinière, 16 €.

Nicolas Rey dans Le Point
Actualité , Nicolas Rey / juin 19, 2017

Cartes du Tendre Nouvelles. Ça commence toujours bien, l’amour humain. Beau, excitant, divin, le pays des amants. Et puis les nuits blanches se brouillent, le Soleil et la Lune ne brûlent plus la peau et les os. «Quand la route paraît troplongue/, chantait Moustaki (qui, comme Nicolas Rey, avait la démolition onctueuse), lip a l’escale du mensonge, / L’auberge de la jalousie. /On p déjeune de rancune/, Et l’on s’enivre d’amertume/, L’orgueil vous p tient compagnie. » : une BO du tonnerre pour ce nouveau recueil de nouvelles d’amour. Comme toujours, c’est avec une délicatesse et même une tendresse inouïes que Nicolas Rey bousille ses histoires d’amour. Comme celle de Jean, par exemple, qui, après avoir aimé, ri et joui de toute son âme, s’endort « à quelques centimètres du balai à Mottes». Mais, « malgré les apparences», «la soirée de Jean est comparable à la plus belle des fêtes que puisse offrir notre système solaire». Ils ont tous les âges. Ils aiment, baisent, ronflent, fument, hurlent Nicolas Rey. et caressent, se battent ou renoncent, parfois même ils le regardent juste, le doux carnage, les narrateurs. C’est élémentaire, c’est banal, mais, quand c’est Rey qui raconte, ça devient rare. Lyrisme…

Nicolas Rey : “Des nouvelles de l’amour”

« Elle vient de te dire adieu tout doucement. Elle vient de te dire adieu par paliers successifs. D’abord, au cinéma. Dans la salle obscure, sa main répondait à peine aux pressions que tu exerçais sur la sienne. Bien sûr – officiellement –, vous n’étiez plus ensemble. Mais vous vous voyiez toujours aussi souvent. Peut-être même encore avec plus de bonheur. Vous avez dîné accoudés au bar de sa cuisine. À un moment, elle a prononcé cette phrase : “Il va bien falloir que tu refasses ta vie un jour ou l’autre.” Et puis, celle-ci, juste après, en te caressant l’épaule : “Cela va te faire du bien de tomber amoureux de quelqu’un d’autre.” » Dans ces nouvelles, Nicolas Rey explore tous les visages de l’amour. Le mal vieilli, le fantasmé, le hurlé, le caressant. Ses personnages se passent le relais, de main en main, s’accrochant à ce qui leur permet de ne pas sombrer, à cet unique sentiment : l’amour. Éditions de La Marinière Nicolas Rey, 43 ans, Prix de Flore à 28 ans, est l’auteur du best-seller Un léger passage à vide dans lequel il raconte les affres de l’alcoolisme mondain, puis de l’alcoolisme tout court. Il est l’auteur…