Europe 1 Social Club : “Quel avenir pour Daech ?”, avec Régis Le Sommier

Frédéric Taddeï, première heure : le débat d’Europe soir sur des sujets d’actualité, met face à face des politiques, des journalistes et des intellectuels que l’on n’entend pas ailleurs. Invités : Wassim Nasr, Journaliste à France 24et chercheur spécialiste du Moyen-Orient et des mouvements djihadistes. Auteur de « Etat islamique . Le fait accompli » (Plon, 2016). Agnès Levallois, Consultante spécialiste du Moyen-Orient. Vice-présidente de l’iReMMO (institut de recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient). Chargée de cours à SciencesPo et l’ENA. Régis Le Sommier -Grand Reporter et directeur adjoint de Paris Match. Auteur de « Les mercenaires du calife » (La Martinière, 2016). Frédéric Pichon,Géopolitologue, spécialiste du Moyen-Orient. Auteur de « Syrie, une guerre pour rien » (Les Editions du Cerf, 2017).

Régis Le Sommier sur BFM TV

L’homme qui a attaqué au marteau un policier sur le parvis de Notre-Dame a été mis en examen et écroué ce samedi. Inconnu des services de renseignements, Farid Ikken, Algérien de 40 ans, a été décrit par le procureur de la République de Paris comme un terroriste au profil de “néophyte”, que les services de lutte contre le terrorisme “redoutent cependant tout autant que des profils plus aguerris”. L’examen de l’ordinateur et de quatre clés USB qu’il portait sur lui lors de l’attaque a permis de découvrir des fichiers de propagande jihadiste, ainsi qu’un “manuel d’action des loups solitaires” édité par l’organisation Daesh. – On y revient avec: Régis Le Sommier, directeur adjoint de la rédaction de Paris Match et auteur de “Les mercenaires du calife” (Ed. La Martinière). Et le général Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire française à l’ONU. – Week-end Direct, du samedi 10 juin 2017, présenté par François Gapihan, sur BFMTV. http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/notre-dame-de-paris-farid-ikken-un-profil-de-neophyte-953553.html

Régis Le Sommier dans Paris Match

Dans son nouveau livre-enquête « Les mercenaires du calife », Régis Le Sommier montre comment le mouvement islamiste a réussi à embrigader sous son drapeau toute une jeunesse déboussolée. C’est une enquête alerte et rythmée qui cherche à expliquer l’inexplicable : comment de jeunes Français peuvent-ils être séduits par l’islam djihadiste ? Une idéologie « à l’imagination morbide », issue du début du Moyen Age… Et comment ces jeunes très individualistes, peu enclins à la discipline, le plus souvent peu religieux, peuvent-ils se soumettre à l’autorité draconienne du califat de Daech pour ensuite s’engager dans la logique paramilitaire d’une action commando, fort bien coordonnée, telle que les attentats du 13 novembre ? Directeur adjoint de la rédaction de Paris Match, Régis Le Sommier a d’abord publié en mars 2016 « Daech, l’histoire », qui raconte la création du « califat » autoproclamé de l’Etat islamique par d’anciens cadres d’Al-Qaïda en Irak, contrôlant autour de la ville syrienne de Raqqa un territoire à peu près grand comme l’Angleterre, avec 10 millions d’habitants, une succursale de la Banque centrale, des laboratoires scientifiques… S’appuyant sur ses reportages en Syrie, Régis Le Sommier revient avec le deuxième volet de son enquête, « Les mercenaires du calife », qui explore non plus l’émergence moyen-orientale de Daech mais un…

Régis Le Sommier : “Daech, l’histoire”

130 morts à Paris, des “planques” depuis longtemps préparées, des commandos aguerris… Daech est certes une hydre aux mille têtes, qui repoussent quand on les coupe, elle n’en est pas moins une organisation avec ses chefs, sa hiérarchie, ses méthodes. Comprendre ses forces, c’est dévoiler ses failles. Comment une poignée d’hommes a-t-elle pu créer un califat en quelques mois ? Qui est Abou Bakr al-Baghdadi, autoproclamé Calife et successeur de Mahomet sous le nom d’Ibrahim ? Comment vit-il ? Avec qui “travaille”-t-il ? Quel rôle joue l’ouvrage Le Management de la sauvagerie, écrit en 2004 par Abu Bakr Naji, un membre d’Al-Qaïda, dans l’inspiration des actes cruels et symboliques de l’organisation ? Régis Le Sommier, reporter de guerre, habitué des missions militaires américaines en Afghanistan et en Irak, fin connaisseur des arcanes du Pentagone qu’il fréquenta comme correspondant permanent de Paris-Match aux Etats-Unis, est aussi l’un des seuls journalistes à avoir interviewé Bachar el-Assad. Il nous dévoile ce que les militaires russes, américains et israéliens annoncent à l’Europe depuis bien longtemps : la lutte contre Daech peut être gagnée, mais elle sera âpre. Éditions de La Martinière