Lola Marois dans Le Figaro pour “Bad Girl”

Trash et cynique, Lola Marois (Plus belle la vie) n’a pas peur de choquer En cinq mois, Lola Marois est devenue un visage familier pour les fidèles de Plus belle la vie (France 3) avec son personnage d’Ariane. 2017 la voit également publier un premier roman sulfureux… La relation passionnée entre Boher et Ariane ne laisse guère de doutes. Ce couple-là est manifestement fait pour durer dans Plus belle la vie. Ce que confirme Lola Marois, l’interprète de la jeune flic, arrivée à la fin du printemps dans le feuilleton. «Je vais repartir en tournage mi-novembre, je sais qu’il y aura effectivement une histoire entre Jean-Paul et Ariane, mais aura-t-elle un avenir durable? C’est difficile à dire… On sait simplement qu’il y aura une nouvelle arche narrative amoureuse», confie la comédienne. Lola Marois a rapidement pris ses marques dans le quartier du Mistral. «Je me sens très bien, explique-t-elle, et peu importe si mon personnage n’emporte pas l’adhésion de tous les téléspectateurs. Ariane est un peu hors du commun, elle n’est pas lisse. Elle est dans la continuité de ce que je suis, je ne crains pas de choquer, ce n’est pas quelque chose qui me fait peur.» Lola Marois…

Lola Marois-Bigard interviewée par La Provence : “De la comédie dans Plus Belle la Vie à l’écriture d’un premier roman”

Elle est l’une des nouvelles recrues de la série Plus Belle la vie diffusée sur France 3. Lola Marois, la femme de Jean-Marie Bigard, a fait ses premiers pas en juin au Mistral dans le rôle d’Ariane, “une flic syndicaliste, xénophobe, ex de Boher”. “Ce rôle m’avait beaucoup interpellée sur le papier, j’ai eu la rage de le décrocher plus que jamais”, explique la comédienne. Lola Marois-Bigard a pour autre passion l’écriture. En 2013, elle publiait À demain mes amours…, un récit intime sur le combat mené pour ses jumeaux nés grands prématurés. Ce mois-ci, est sorti son premier roman Bad Girl chez Hugo Roman. Elle y dévoile une plume amère et crue sur le parcours d’Enja, tombée pour l’amour de l’argent dans la prostitution. Après le récit “À demain mes amours…”, que vous a permis la fiction ? Ce sont deux exercices totalement différents. Ecrire un roman est très excitant, on peut vraiment laisser aller sa plume, la mienne est plutôt libertaire, amère, acide. On ne peut pas se laisser aller aussi facilement dans le témoignage, j’écrivais sur mes enfants, je me devais de me contenter des faits. Avec le roman, j’ai pu écrire comme j’avais envie, faire part…

“Bad Girl” de Lola Marois sur le blog de Alice Neverland

Résumé : Je suis belle. De cette beauté qui gêne, qui crée un malaise. Ma beauté n’est pas classique, elle est animale, sexuelle, arrogante, anti-conventionnelle. Elle ne se coiffe pas, ne se discipline pas. Elle est à elle seule, le fil conducteur, l’itinéraire de toute mon existence. L’histoire d’Enja c’est l’histoire d’une fille trop. Trop belle, trop feignante, trop cul, trop défoncée qui veut juste profiter de la vie. Et pour ça, elle choisit d’être escort. C’est simple, elle aime ça et ça rapporte gros. Mais quand les années passent, le plaisir des débuts s’estompent et ramène au réel. Alors Enja se marie, fait deux enfants à un homme riche qui ne connait rien de son passé. Et quand les démons d’Enja ressurgissent, elle plonge tête la première. Mais cette fois, ce n’est pas elle l’escort… Roman contemporain, Bad Girl est écrit comme un rap dur et mélodique qui emporte tout sur son passage et nous laisse sonné…. Le blog d’Alice Neverland

Lola Marois : “Bad Girl”
Actualité , Auteurs , Lola Marois / septembre 21, 2017

Je suis belle. De cette beauté qui gêne, qui crée un malaise. Ma beauté n’est pas classique, elle est animale, sexuelle, arrogante, anti-conventionnelle. Elle ne se coiffe pas, ne se discipline pas. Elle est à elle seule, le fil conducteur, l’itinéraire de toute mon existence. L’histoire d’Enja c’est l’histoire d’une fille trop. Trop belle, trop feignante, trop cul, trop défoncée qui veut juste profiter de la vie. Et pour ça, elle choisit d’être escort. C’est simple, elle aime ça et ça rapporte gros. Mais quand les années passent, le plaisir des débuts s’estompent et ramène au réel. Alors Enja se marie, fait deux enfants à un homme riche qui ne connait rien de son passé. Et quand les démons d’Enja ressurgissent, elle plonge tête la première. Mais cette fois, ce n’est pas elle l’escort… Roman contemporain, Bad Girl est écrit comme un rap dur et mélodique qui emporte tout sur son passage et nous laisse sonné. Sortie le 5 octobre 2017. Éditions Hugo et Cie Photo : Lisa Lesourd