Le Manifeste de la « Litcom »

http://fullyfurnishednyc.com/digital-liberary-dissertation/ Digital Liberary Dissertation masters papers Créer pour une marque est-il une atteinte à l’intégrité de l’écrivain ?

Voici un tabou qu’il est temps de lever ! Des stéréotypes culturels tendent à mettre la littérature sur un piédestal et à enfermer l’écrivain dans une tour d’ivoire, comme s’il vivait loin de toutes considérations matérielles et commerciales. Les artistes plasticiens qui créent une œuvre pour une marque sont rémunérés, et cela n’entame ni leur intégrité d’artiste ni leur œuvre. Cela leur permet même de la financer. Il ne doit pas en aller différemment pour un écrivain.

source link

http://rizkisatria.com/?p=creative-writing-on-belonging-essay bulent anil dissertation La litcom a-t-elle une éthique ?
Le concept de litcom est nouveau et son éthique reste à définir. Elle commence par un état d’esprit. Il nous semble essentiel que la relation entre une marque et un écrivain soit clairement définie et assumée pour le bon déroulement du projet et la valorisation de l’œuvre réalisée. Les commandes doivent être présentées comme telles. Le style de l’auteur doit rester libre. Enfin, le propos de l’œuvre ne doit pas être en opposition avec les valeurs de la marque. Trois points qui tiennent plutôt du bon sens.

discovery education thinklink

dissertation francais plan dialectique master thesis on invistigative reporting Les auteurs doivent-ils se cacher pour vivre heureux ?
De quoi se défendraient-ils ? Les artistes plasticiens qui créent une œuvre pour une marque sont rémunérés. Il ne doit pas en aller différemment pour un écrivain. Des stéréotypes culturels tendent à mettre la littérature sur un piédestal et à enfermer l’écrivain dans une tour d’ivoire, comme s’il vivait loin de toutes contingences matérielles et à l’abri des enjeux commerciaux. Hélas pour eux, non… Le livre est un produit, culturel certes, mais un produit tout de même et être écrivain est un métier, dont il est préférable de pouvoir vivre. Pire, l’écrivain, comme un artiste plasticien, doit pouvoir dégager un maximum de temps libre pour pouvoir créer. La question de la rémunération ne nous semble donc pas être un obstacle, mais plutôt un tabou qu’il est nécessaire de lever.

http://escalerasfanes.com/catalogos/

power buy homework phuket