Un souvenir de France Gall, le seul livre signé de son nom : “Michel Berger, haute fidélité”, pour La Martinière

Le projet était né d’une envie de Thierry Boccon-Gibod et France Gall. Thierry avait été un camarade de classe de Michel Berger, ils étaient restés amis, et tout au long de sa carrière de photographe Thierry l’avait accompagné. En solo, puis avec France Gall. Pour la première fois, il avait ouvert ses archives. Pour la première fois, France Gall avait bien voulu s’y replonger. Belles photos en noir et blanc et en kodachrome : des tirages ou des diapos que Thierry avait étalés et projetées pendant des mois dans le salon de France Gall. Photo après photo, année après année, ce fut pendant des mois une plongée dans le temps aux côtés du grand piano de Michel Berger et avec Bruck Dawit au micro. Souvenir de ces belles sessions de travail, penchés sur la maquette, avec les commentaires de France Gall… comme autant de déclarations.