Les destins brisés du rock

Souvenez-vous de leurs voix. Ils avaient 17 ans, 24 ans, 32 ans. Ils sont morts jeunes. Crashes d'avions, accidents de voitures, overdoses, empoisonnements, bastons, défenestrations, fusillades, suicides, roulettes russes, hémorragies cérébrales. Le rock and roll est un vampire imprévisible et plein d'imagination. Quand il brise un destin, il veut de la fureur, du sang et des larmes. Mais, surtout, il veut tripler ses ventes et transformer le vynile en platine, et la postérité en jackpot. " Meurs jeune et tu auras un beau cercueil. " Voilà ces destins brisés, souvent récupérés, marchandisés, compilés... la sacrosainte règle du métier étant : the show must go on ! Alors, le spectacle continue. Souvenez-vous de ces visages. Imprégnez-vous de leurs traits, retrouvez leurs musiques ou, mieux encore, découvrez-les. Faites chauffer les platines. Allez fouiller dans les caves de vos grands frères. Ecoutez leurs histoires. Ils avaient 20 ans et des poussières ; un avenir de météore tracé devant eux. La vie en a décide autrement.

Parution :
Maison d’édition : Éditions Scali
Éditeurs :
Genres :
Critiques :Guinea Pig a écrit:

Une vie dissolue et une mort prématurée sont de bons atouts pour devenir une figure mythique du rock et l'auteur a enfin couché sur papier ce que font mentalement tous les obsédés du rock, ou verbalement, lorsqu'ils rencontrent d'autres gens atteints du même trouble qu'eux : passer en revue nos icônes du rock disparues avant leur heure et leur manière d'y passer. Tout y est : overdoses, suicides, accidents de la route, crashes d'avions, noyades et autres bizarreries...
Romantisme exacerbé et folklore morbide donnent à ces décès un parfum de légende, dont l'auteur ne se prive pas de nous gratifier ; le ragoût de cervelle qui aurait été préparé après le suicide de Dead, du groupe Mayhem, l'idée que Johnny Thunders serait mort avec sa guitare dans les bras... L'histoire du rock est parsemée de mythes et si le mythe l'emporte parfois sur la réalité, cet ouvrage n'en est pas moins une mine d'informations précieuses.
Un petit bémol assez désagréable qui laisse penser que certains ne sont là que pour faire du remplissage ; la première mort du dictionnaire est celle de la chanteuse de R&B Aaliyah, qui ne correspond pas vraiment au mot "rock", tout comme 2Pac... Et le dictionnaire se termine par Frank Zappa, dont le décès à 52 ans des suites d'un cancer ne constitue pas réellement un destin brisé du rock, si l'on suit le concept du "live fast, die young", dont Francis Zégut fait une apologie des plus hyperboliques en préface.
Un ouvrage indispensable pour ceux qui aiment les trivialités du rock autant que la musique elle-même.


À propos de l’auteur

Bruno de Stabenrath, né en mars 1960, est un auteur et acteur français. En 1976, il débute au cinéma sous le nom de Bruno Staab dans L'Argent de poche de François Truffaut et poursuit sa carrière d'acteur sous le pseudonyme de Bruno du Louvat (L'Hôtel de la plage, 1978, ou Mesrine, 1984). Il a également été scénariste pour des séries TV (Marc et Sophie ou Un gars, une fille), et musicien (chanteur du groupe Borsalino). En 1996, il est victime d'un accident au volant de sa voiture et devient tétraplégique. Cet événement sera au cœur de son premier livre, Cavalcade (Robert Laffont, 2001).
Il est également chroniqueur dans le TéléObs du Nouvel Observateur, et a publié, entre autres, Les Destins brisés du rock (Scali, 2006), Qu'est-ce que tu me chantes ? Histoires secrètes des cinquante plus grands tubes de la chanson française (Robert Laffont, 2006).

Photographie de l'auteur : Denis Rouvre, pour La Malle (Louis Vuitton/Gallimard/BETC Content)