L’art du crime

décembre 19, 2017

par Ondine Millot, Angelo Di Marco

Couverture d’ouvrage : L'art du crime

Angelo Di Marco, c’est un style, reconnaissable entre tous, alliant une noirceur luxueuse au souci perfectionniste du détail, et une obsession, l’instant du passage à l’acte.
Jamais de morts, jamais de sang, mais des plans cinématographiques étudiés, où les visages crispés par la rage, les yeux exorbités de terreur, fascinent.
Ses dessins sont parus dans toute la presse pendant plus de cinquante ans et font partie aujourd’hui de l’imaginaire collectif.

Pour rendre hommage à ce maître incontesté du fait divers, une trentaine de dessins pour autant d’affaires criminelles, de celles qui ont marqué toutes les mémoires aux plus surréalistes.

Maison d’édition : Éditions Steinkis
Genres :

À propos des l’auteurs

Ondine Millot

Ondine Millot est journaliste. Entrée à Libération en 2000, elle s'est spécialisée dans les procès et les faits-divers.


Angelo Di Marco

Angelo Di Marco est né à Paris en 1927, de parents immigrés italiens. Dès ses 18 ans, il devient le « maître du fait-divers », que les publications s’arrachent. En près de soixante-dix années de carrière, difficile de trouver un titre auquel il n’ait pas collaboré. De Détective, dont il a longtemps assuré la couverture, à Libération, en passant par Le Monde, La Vie Parisienne, Radar, L’Événement du Jeudi, Le Figaro, France-Soir...

Brendan Kemmet est journaliste, spécialiste des faits divers. Après avoir collaboré au Parisien et à France Soir, il est aujourd’hui indépendant. Il est l’auteur notamment de Antonio Ferrara, le roi de la belle  et S.O.S. Police, scènes de la vie quotidienne (Cherche Midi)

 


Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.