Coffret “Premières fois”

Le coffret réunissant les 10 ouvrages de la collection "Premières fois", portée par les Éditions Prisma et Steinkis Groupe. Sur des thèmes variés, de grands écrivains racontent une première fois historique ou universelle, dans des récits mêlant fiction et réalité. Avec Eliette Abécassis, François Bégaudeau, Philippe Besson, Benoît Duteurtre, Nicolas d'Estienne d'Orves, Patrick Eudeline, Philippe Jaenada, Gilles Pudlowski, Nicolas Rey et Gonzague Saint-Bris.

Parution :
Maison d’édition : J'ai lu
Éditeurs :
Genres :
Étiquettes :

À propos des l’auteurs

Patrick Eudeline

Patrick Eudeline est écrivain, chanteur, guitariste et dandy punk. Il est notamment l'auteur des romans Dansons sous les bombes, Rue des Martyrs (tous deux chez Grasset), et Vénéneuse (Flammarion).
Photographie de l'auteur : Denis Rouvre, pour La Malle (Louis Vuitton/Gallimard/BETC Content)

 


Philippe Jaenada

Philippe Jaenada a grandi à Saint-Germain-en-Laye, puis est arrivé à Paris au milieu des années 1980 où il enchaîne les petits boulots pendant plusieurs années. Sa première nouvelle est publiée en 1990 dans L'Autre Journal. Les sept premiers romans de Philippe Jaenada sont d'inspiration autobiographique. Outre ses livres, il écrit pour le magazine Voici.

Photographie de l'auteur : Denis Rouvre, pour La Malle (Louis Vuitton/Gallimard/BETC Content)

 


Nicolas Rey

Nicolas Rey, 43 ans, Prix de Flore à 28 ans, est l’auteur du best-seller Un léger passage à vide dans lequel il raconte les affres de l’alcoolisme mondain, puis de l’alcoolisme tout court. Il est l’auteur de sept romans publiés aux éditions du Diable Vauvert.

Réalisateur, il a reçu en 2015 le César du meilleur court-métrage pour La Femme de Rio. Il a été chroniqueur sur France Inter, Canal+, D8 et à VSD, au Figaro et au magazine Lui, dirigé par Frédéric Beigbeder. Il fait des lectures musicales dans toute la France depuis avril 2015.


Nicolas d'Estienne d'Orves

À trente-six ans, Nicolas d'Estienne d'Orves a imposé sa personnalité singulière depuis ses débuts de critique au Figaro littéraire. Mélomane averti, il a affirmé sa passion pour l'opéra, la musique militaire et la chanson paillarde dans le mensuel Classica et l'émission « Étonnez-moi Benoît » de Benoît Duteurtre, sur France Musique, ou son passage a marqué les esprits. Son œuvre romanesque frappe par son originalité : fils spirituel de Barbey d'Aurevilly et de Reiser, Nicolas d'Estienne d'Orves reste fasciné par le monstrueux et le baroque, mais son humour caustique et sa curiosité insatiable pour ses contemporains en font un romancier de la drôlerie et de la légèreté. En 2002, Fin de race(Flammarion) lui vaut un concert d'éloges critiques, et Othon ou l'Aurore immobile (Les Belles Lettres) est couronné par le prix Roger-Nimier. Insensible au sectarisme parisien, Nicolas d'Estienne d'Orves s'essaie au grand roman populaire en 2007 ; Les Orphelins du mal (XO) se révèle un coup de maître et un best-seller mondial. Première véritable incursion dans l'écriture autobiographique, Je pars à l'entractesonne le grand retour de Nicolas d'Estienne d'Orves dans l'espace littéraire, et surprendra tous ses lecteurs par sa tonalité implacable.

Photographie de l'auteur : Denis Rouvre, pour La Malle (Louis Vuitton/Gallimard/BETC Content)

 


Philippe Besson

Depuis Son frère, publié en 2001 et adapté dans la foulée par le réalisateur Patrice Chéreau, Philippe Besson, auteur entre autres de L’Arrière-saison et de La trahison de Thomas Spencer, est devenu un des auteurs incontournables de sa génération. Il a par ailleurs écrit le scénario de Mourir d’aimer (2009), interprété par Muriel Robin, de La Mauvaise rencontre (2010) avec Jeanne Moreau et du Livre de Paul, le prochain film de Laure Duthilleul. Depuis la rentrée 2010, il anime l’émission Paris Dernière sur la chaîne câblée Paris Première. En janvier 2010, il a publié Retour parmi les hommes, la suite de son premier roman, En l'absence des hommes.


Eliette Abécassis

Eliette Abécassis est un écrivain et philosophe français, née à Strasbourg.

Elle est la fille d’Armand Abécassis, professeur de philosophie et penseur du judaïsme renommé.

Son oeuvre comporte des thrillers ésotériques (la trilogie du Qumran, Sépharade, Le Palimpseste d’Archimède), des livres intimistes et contemporains (Mon père, Un heureux événement, Une affaire conjugale, etc), ainsi que des essais (Petite métaphysique du meurtre, Le livre des passeurs).

Eliette Abécassis écrit aussi pour le théâtre (La Fiancée Orientale), le cinéma (Kadosh, Un heureux événement) ou la chanson française. Elle intervient régulièrement à la télévision (Les grandes questions, Franz-Olivier Giesbert sur France 5), à la radio (France Inter) ou collabore avec des journaux comme le Huffington Post, Elle ou le Figaro, dans des critiques littéraires ou pour donner un regard philosophique sur l’actualité.

Auteur du « Corset invisible », elle est engagée auprès d’associations de défense du droit des femmes et des enfants et contre la violence faite aux femmes : Le CorP, qu’elle a contribué à créer, contre la marchandisation des femmes et des enfants, ainsi que Exils intra muros, qui défend les familles dans la rue, ou encore soslesmamans, dont elle est l’une des marraines.

Eliette Abécassis a également écrit sur le monde de la mode, (Mère et fille), et elle collabore régulièrement avec des grands couturiers ou des maisons de luxe (Louis Vuitton, Lancel, Guerlain) en prêtant sa plume ou en tant qu’égérie.

Photographie de l'auteur : Denis Rouvre, pour La Malle (Louis Vuitton/Gallimard/BETC Content)

 


Benoît Duteurtre

Benoît Duteurtre est un romancier, essayiste et critique musical français. Il est également producteur et animateur d'une émission de radio musicale. Il partage son temps entre Paris, New York et la Normandie.

Le premier roman de Duteurtre, "Sommeil perdu", est publié en 1985. En 1987 est publié "Les Vaches".
Son roman "L’Amoureux malgré lui" est publié en 1989, suivi par "Tout doit disparaître" en 1992.
"Requiem pour une avant-garde", un essai publié en 1995, analyse et critique la musique contemporaine et son institutionnalisation en France.
En 1996 est publié le roman "Gaieté parisienne" qui traite de la communauté gay parisienne.
"Service Clientèle", publiée en 2003 est une série de courts chapitres qui aborde les difficultés que chacun peut rencontrer face aux assistances commerciale et technique des entreprises qui vendent des téléphones mobiles, des tickets d'avion ou des connexions Internet.
"Chemin de fer", publié en 2006, présente le journal intime d'une femme d'une cinquantaine d'années qui partage sa vie entre sa brillante carrière à Paris et son amour pour une petite masure dans un village de montagne où elle essaie de vivre coupée du monde moderne.
"Ballets roses", sorti en 2009 s'intéresse aux parties fines de l’ancien président de l’Assemblée, André Le Troquer, avec de jeunes adolescentes.
"Le Retour du Général", publié en 2010, est une fantaisie qui imagine le retour du Général de Gaulle, âgé de 120 ans dans la France d'aujourd'hui.
Il est suivi par deux nouveaux romans à caractère autobiographique : L’Été 76, inspiré par l'adolescence de l'écrivain, et A nous deux Paris, qui évoque – après une épigraphe rappelant le défi de Rastignac au Père-Lachaise – les débuts à Paris dans les années 1980 d'un personnage qui n'est pas sans ressemblances avec l'auteur.
En 2014, il publie ''l'ordinateur du paradis" où il renoue avec une veine fantaisiste, où le réalisme se mêle à l'imagination pour mieux éclairer notre présent.
En 2016, il sort "Livre pour adultes" aux éditions Gallimard.

Benoît Duteurtre est journaliste pour l'hebdomadaire Marianne, écrit aussi pour Le Figaro littéraire et Le Monde de la musique.

Depuis 1999, il est producteur et animateur d'une émission de radio "Étonnez-moi Benoît", diffusée chaque samedi sur France Musique et consacrée à l'opérette, à la chanson traditionnelle et de toutes les époques et à la musique légère.


Gilles Pudlowski

Gilles Pudlowski est un journaliste, écrivain, critique littéraire et critique gastronomique français. Il écrit chaque semaine pour l'hebdomadaire Le Point, mais aussi pour Saveurs, le Républicain lorrain et les Dernières Nouvelles d'Alsace. Il est également l'auteur des guides Pudlo.

Après un diplôme de troisième cycle de l'Institut d'études politiques de Paris et une licence d’histoire, il débute au Quotidien de Paris de Philippe Tesson avant Les Nouvelles littéraires. Jean-François Kahn, qui reprend ce dernier magazine, lui confie la responsabilité des pages littéraires et lui demande de prendre également en charge la chronique gastronomique, ce qui n'intéresse pas Puldowski initialement.
Christian Millau, qui le repère alors, lui propose de collaborer au GaultMillau, lui promettant une carrière de critique rigoureux en ces termes : « dans ce métier, les gens savent soit manger, soit écrire, rarement les deux, parfois aucun des deux. Si vous savez faire les deux, vous êtes sûr de réussir ».
Il écrit ensuite à Paris Match, Cuisine et Vins de France (où il crée la rubrique des « assiettes », décernant de une à trois assiettes aux bonnes tables, la marmite aux bons rapports qualité / prix et l’assiette cassée, qui fera une bonne part de sa réputation de « Zorro de la critique », aux tables décevantes). Il a notamment collaboré au Panorama du Médecin, Parcours, le Figaro, Cuisine TV, France Inter, Bon Voyage, Air France Madame. Sa notoriété est liée au Point dont il est chroniqueur attitré depuis 1986. Écrivain confirmé, Gilles Pudlowski a notamment publié des essais autobiographiques sur le thème de l'attachement à la France, comme le Devoir de Français, L’Amour du Pays (Flammarion), mais aussi Les Chemins de la Douce France (Plon) ainsi qu'un roman, le voyage de Clémence (Flammarion, 1987). On lui doit également, des anthologies littéraires (l'Année Poétique, le Goût de Strasbourg), des beaux livres (Les Grandes Gueules, Elles sont chefs, Les Trésors Gourmands de la France) ainsi qu’un manuel de savoir-vivre : Comment être critique gastronomique et garder la ligne.


Gonzague Saint-Bris

Gonzague Saint Bris est un écrivain et journaliste.

Il est le fils d'Hubert Saint Bris, diplomate et comte romain et cousin de la famille Schneider par sa mère, Agnès Mame, poète, elle-même descendante de la dynastie des imprimeurs Mame. Il est le deuxième d'une famille de huit enfants élevés au Clos Lucé à Amboise en Touraine

Autodidacte, écrivain et journaliste, il fut successivement rédacteur au "Figaro" (1980), animateur de radio libre Méga l'O (1981), vidéaste culturel, directeur de la Stratégie et du Développement du Groupe Hachette Filipacchi Médias (1987-2001), chargé de mission au ministère de la Culture et de la Communication (1986-1988), directeur-propriétaire du magazine Femme.

Attaché à la Touraine - il a été conseiller municipal de Loches - il mène pendant quarante ans des combats culturels: "Le Nouveau romantisme", les clips culturels, les radios libres, la Marche Balzac, la Marche George Sand et 14 éditions de "La Forêt des Livres" à Chanceaux-près-Loches, un festival littéraire gratuit et ouvert à tous qui reçoit chaque dernier dimanche d'août 150 auteurs dans un village forestier de 150 habitants en avant-première à la rentrée littéraire.

Gonzague Saint-Bris est l'auteur de près d'une quarantaine de livres, dont "Le romantisme absolu" (1978), de récits historiques : "Les Égéries russes" (1994), et "Je vous aime inconnue" (1999), prix Cœur de la France, et de biographies comme celles de Vigny, Dumas, Balzac, Flaubert, La Fayette. Cette dernière a atteint les 100.000 exemplaires et a reçu aux États-Unis un Award de littérature de l'Université John Fitzgerald Kennedy de Californie.

En 2002, son ouvrage d'inspiration autobiographique "Les Vieillards de Brighton" est récompensé par le prix Interallié, puis son roman "L'Enfant de Vinci" (2005) par le prix des Romancières. Le 26 janvier 2016, il reçoit le prix Hugues-Capet, mention "grand prix spécial", pour l'ensemble de son œuvre, dont sa biographie "Louis XI, le méconnu" (2015).

Âgé de 69 ans, il est décédé brutalement dans un accident de la route.


François Bégaudeau

Enseignant en disponibilité, François Bégaudeau est collaborateur régulier de diverses revues: Inculte, Cahiers du cinéma, Transfuge et chroniqueur à La matinale de Canal +. Il a co-écrit l’adaptation cinématographique d’Entre les murs avec Laurent Cantet, film dans lequel il tient le rôle principal (Palme d'Or au Festival de Cannes 2008).

Il est l’auteur :
- de romans aux Éditions Verticales :
"Jouer juste" (2003, Folio 2008), "Dans la diagonale" (2005),
"Entre les murs" (2006; Prix France Culture-Télérama; Folio 2007), "Fin de l’histoire" (2007), "Vers la douceur" (2009, Folio 2010), "La Blessure, la vraie" (2011) et "Deux singes ou ma vie politique" (2013) ;
-d'un roman aux éditions Alma : Au début (2012)
- de deux fictions biographiques aux Éditions Naïve: Un Démocrate, Mick Jagger 1960-1969 (2005) et du collectif Une chic fille (2008);
- d’un essai (avec Arno Bertina et Oliver Rohe) aux Éditions Gallimard : Une année en France (2007), et avec Joy Sorman aux éditions Larousse : Parce que ça nous plaît: l'invention de la jeunesse.

Il a co-dirigé Le Sport par les gestes (Calmann-Lévy, 2007). Il publie son Anti-manuel de littérature (Bréal) en octobre 2008 dont un prolongement paraît en 2011 "Tu seras écrivain mon fils" (Bréal).
Source : Alph. B. Seny ; Begaudeau.info