Isabelle Fromantin (“Blouse blanche et poils de chiens”) dans le JDD

La truffe des chiens pourrait livrer un diagnostic fiable et indolore du cancer du sein. Une infirmière de l’Institut Curie lance cet été un essai clinique sur 135 femmes. Dépister le cancer du sein grâce à la truffe des chiens… “Au début, certains croyaient à une blague”, confie Isabelle Fromantin, infirmière de 47 ans, depuis son bureau exigu de l’Institut Curie, à Paris. Ces sceptiques manquaient de flair : le concept a prouvé son efficacité, et une étude clinique débutera cet été. Pas du genre à renoncer, cette spécialiste des plaies cancéreuses a le chic pour agréger les bonnes volontés. Au fil d’un parcours atypique retracé dans un livre aux airs de polar*, Isabelle Fromantin est devenue en 2012 la première infirmière en France titulaire d’une thèse en science et ingénierie. Pour son mémoire sur les plaies tumorales du sein, elle a enquêté sur l’origine de leur odeur nauséabonde ; elle s’est formée auprès d’experts de l’ESPCI et de Chimie Paris Tech aux outils de chimie analytique – chromatographie et spectrographie.…