Sortie de “Un ticket pour l’éternité : vie et mort de stars trop tôt disparues” (éd. La Martinière)

La mythologie des célébrités a aussi sa face sombre, sur laquelle nul n’a jamais écrit avec autant de passion que Bruno de Stabenrath. Accidents de voiture, d’avion ou de moto, suicides, assassinats, overdoses, disparitions… les plus grands mythes du cinéma, de la musique, de la peinture ou de la littérature doivent souvent leur légende à une fin prématurée : James Dean et la malédiction de La Fureur de vivre, le dernier vol de Saint-Exupéry, la virée fatale en Ferrari de Rubirosa, l’homme aux cinq mille conquêtes, Jean de Breteuil, enfant damné et dealer des stars, un virage de trop pour le « fast and furious » Paul Walker, le karma fatal et cruel des fils Malraux…

Bruno de Stabenrath redonne vie à chacune de ces tragédies avec un humour, une tendresse et une sincérité qui subliment autant qu’ils dénoncent notre fascination pour la fatalité lorsqu’elle frappe les êtres jeunes et talentueux – ceux que l’on croyait immortels.

Fils d’une pianiste de jazz, lui-même enfant-acteur avec François Truffaut, Bruno de Stabenrath est l’auteur de livres et de chansons dont la créativité personnelle a marqué de nombreux écrivains et cinéastes contemporains. Dans les coulisses des studios de cinéma et de musique, ou dans les années 1980 à Guitare Magazine, il a participé à la redécouverte des destins oubliés du XXe siècle jusqu’à nos jours. C’est après un accident de voiture en 1996 que Bruno de Stabenrath a écrit son premier roman, Cavalcade, best-seller paru en 2001 et publié dans une vingtaine de pays.