Gonzague Saint-Bris dans Le Télégramme

Le journaliste historien Gonzague Saint Bris rend hommage au créateur inconnu du festival de Cannes, Philippe Erlanger. En 1939, la première édition fut malmenée par la guerre. En 1946, dans la joie retrouvée, Cannes devient la vitrine du monde libéré.

Qu’est-ce qui a poussé le journaliste historien que vous êtes à écrire (1) sur ce premier festival de Cannes ?
Il se trouve que jeune journaliste de 22 ans au Figaro, en 1970, je suis invité à déjeuner au Majestic, à Cannes, par un vénérable historien, Philippe Erlanger. Je suis heureux de le rencontrer pour l’entendre parler de Louis XIV mais il m’interrompt et me dit « Non, non, ce que je veux vous dire, c’est que je suis le créateur du festival de Cannes ». En 1938, Philippe Erlanger est un jeune homme de 35 ans ; il part au festival de Venise pour aller assister au succès, à son avis, du film français « Quai des Brumes », avec Michèle Morgan et Jean Gabin.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/bretagne/gonzague-saint-bris-la-creation-du-festival-de-cannes-fut-le-premier-acte-de-resistance-14-05-2016-11066766.php#4bJrZtCXZO23zvpV.99